Suite au transfert de la compétence « eau » à Gaillac Graulhet Agglomération, dans le cadre de la loi NOTRe, la RMEA (Régie municipale des eaux et de l’assainissement) est devenue la RCEAC (Régie communautaire de l’eau et de l’assainissement collectif).

Le transfert de ce service à l’agglomération a généré un transfert vers la trésorerie de Gaillac qui centralise les comptes de Gaillac Graulhet Agglomération. De fait, les paiements des factures d’eau seront désormais édités et encaissés par le trésor public de Gaillac.

Une régie de recettes prolongée sera créée dans les prochains mois et la RCEAC pourra ainsi encaisser, entres autres, les paiements des factures d’eau à Graulhet sans contraindre les abonnés à se déplacer à Gaillac (chèques, numéraires, virements bancaires, etc.).

Dans l’attende de la création de cet outil, et pour éviter aux abonnés de se déplacer sur Gaillac, pour ceux qui optent pour les paiements en espèces ou par chèques, une solution transitoire a été soutenue par la RCEAC avec l’aide du trésor Public de Graulhet.

  • Le paiement par chèque (ordre trésor Public) est possible : il suffit de déposer ce règlement dans la boîte aux lettres du Trésor Public de Graulhet Place du Languedoc ou de l’envoyer par la poste à Trésorerie de Gaillac Cadalen 68 Place Hautpoul 81 600 Gaillac ;
  • Le paiement en espèces pourra se faire dans les bureaux de tabac à compter de la seconde quinzaine d’août. Avant cette échéance, et dans l’attente de cette régie prolongée, la trésorerie de Graulhet s’engage à percevoir ce mode de paiement, sous réserve de présentation de la facture d’eau.

Pour autant, il est également possible de payer sa facture d’eau en ligne ou d’opter pour le prélèvement automatique. Pour un paiement en ligne, il suffit de se connecter sur le site www.tipi.budget.gouv.fr et de saisir les informations suivantes :

Identifiant collectivité : 043435

Référence TIPI : 2020-EA-00-xxxx (référence TIPI consultable au verso de votre facture d’eau)

Reste à saisir le montant de sa facture et une adresse mail. Il est alors proposé de payer soit par prélèvement, soit par carte bancaire.

Le personnel de la RCEAC à Graulhet vous accueille tous les matins de 8h à 12h si vous souhaitez être accompagnés et guidés pour votre paiement en ligne.

Dans le cadre des transferts de compétences à l’agglomération, c’est aujourd’hui la régie municipale des eaux et de l’assainissement de Graulhet qui est transférée. Rencontre avec le directeur et le président pour un décryptage.

« RIEN NE CHANGE POUR L’USAGER »

Claude Fita, maire de Graulhet est également président de la Régie municipale de eaux et de l’assainissement de Graulhet (RMEA). Aux côtés du directeur de la RMEA, Charles Landry, il a bien voulu répondre à nos questions.

Parlez nous de ce transfert de compétences de l’eau à l’agglomération.

Claude Fita : A compter du 1er janvier 2020, la communauté d’agglomération Gaillac Graulhet assurera la compétence eau et assainissement au titre de ses compétences obligatoires. Les moyens ont été mis en œuvre pour assurer la continuité du service public de l’eau et de l’assainissement sur le territoire communal.

Quelles sont les conséquences ?

Claude Fita : Ce transfert de compétences ne change rien pour les usagers. La régie devient tout simplement intercommunale : le fonctionnement est identique et le personnel est conservé.

Vous avez dû clôturer les comptes de la RMEA. Cette tâche a-t-elle été difficile ?

Charles Landry : Oui cela a été une étape complexe, étape qui n’est pas encore totalement terminée. Le trésor public nous avait initialement demandé d’anticiper les prélèvements automatiques des abonnés qui payent au trimestre ou au semestre, avant le 31 décembre 2019, alors qu’ils auraient dû être prélevés le 10 janvier 2020. Finalement après plusieurs échanges avec le Trésor Public, nous avons réussi à maintenir une date d’échéance en janvier 2020. En revanche, avant le 23 janvier 2020, les usagers devront directement payer leur facture d’eau au guichet du Trésor, soit en espèces, par carte bancaire ou par chèque, soit via le site internet www.tipi.budget.gouv.fr en saisissant l’identifiant de la collectivité et la référence TIPI présents au verso de leur facture. Pour le reste, comme l’a dit le président, ce transfert ne change rien pour les usagers.

La RMEA procède actuellement au renouvellement du réseau d’eau potable de la rue Carlac.
Les travaux ont débuté le lundi 17 juin 2019 pour une durée de 12 semaines.
Cette intervention, nécessaire pour l’amélioration de la qualité du réseau d’eau potable, concerne le remplacement de la canalisation de distribution d’eau et la reprise des branchements.
La route sera barrée selon le phasage des travaux mais l’accès riverain conservé. Les raccordements aux extrémités du projet se feront lors d’arrêts d’eau, dont la durée ne dépassera pas 4 heures et à des dates qui seront précisées ultérieurement Les riverains seront prévenus préalablement par courrier. De même, chaque reconnexion au réseau neuf nécessitera une brève coupure d’eau de l’usager concerné. La continuité de l’alimentation en eau ne sera pas affectée par les travaux en dehors de ces interventions ponctuelles.
Nous vous remercions de votre compréhension pour ces désagréments passagers.
Soyez assurés que tout est mis en œuvre pour que les chantiers de la RMEA perturbent le moins possible votre quotidien. Les investissements que réalise la RMEA, notamment pour l’entretien et la rénovation de son réseau, permettent d’améliorer de façon continue la qualité de ce service public.

Dans le cadre de son programme de travaux de réhabilitation sur le réseau d’Eau Potable et afin de vous offrir une meilleure qualité de service, la RMEA procédera prochainement au renouvellement de la canalisation et des branchements d’eau de l’Avenue du Sidobre.

Les travaux débuteront en septembre 2018 et s’achèveront en novembre 2018.

L’intervention pourra nécessiter des coupures d’eau en fonction de la progression du chantier. La RMEA ne manquera de vous informer préalablement afin que vous puissiez prendre les dispositions nécessaires au moment de ces coupures ponctuelles.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser par avance des éventuels désagréments que pourront occasionner ces travaux.

Pour davantage de renseignements, nous vous invitons à contacter le service Eau Potable au : 05 63 34 38 40.

Vous remerciant pour votre compréhension.

La Régie des Eaux

C’est en présence de Christophe Ramond, président du département du Tarn, de Claude Fita, maire de Graulhet, président de le Régie Municipale des eaux de Graulhet et hôte de cet événement, de Gilbert Hébrard, président de l’IEMN (Institut de Eaux de la Montagne Noire), de Raymond Frede, président du SIAEP du Sant, de Laurent Vandendriessche, président du SIAP de Vielmur Saint Paul et de Jean-Luc Scharffe, de l’Agence de l’eau Adour Garonne, que le chantier Interc’eau a été inauguré.

Ce chantier a représenté un investissement de 13,5 millions d’euros et permet d’alimenter 35 000 personnes en eau potable.

C’est le maire qui a accueilli, salle de la République les convives de cette inauguration :

« Une société qui progresse, c’est une société qui gère bien son eau… Il n’y a pas si longtemps, dans les années 70, les maires promettaient dans leurs campagnes électorales le raccordement à l’eau potable de toutes les maisons. A mes yeux, les défis de l’eau et de l’assainissement, bien que pris à bras le corps dans nos sociétés développées, resteront encore et encore des défis à relever. Notre projet Interc’eau Sud Ouest tarnais est un merveilleux projet qui a un impact large. Il profite aux usagers de la régie municipale des eaux de Graulhet mais également des syndicats intercommunaux d’alimentation en eau potable de Vielmur-Saint-Paul et du Pas du Sant ».

A Graulhet, la gestion de l’eau a été confiée à la Régie municipale des eaux, qui s’interrogeait sur le devenir de l’usine de traitement de la Fabrié, devenue obsolète. De plus, l’eau prélevée dans le Dadou était impactée par deux paramètres : la variabilité de débit et de qualité, qui rendait difficile la protection et le traitement. Un constat qui a conduit, le directeur de la RMEA Charles Landry à proposer et surtout à envisager une solution d’avenir. Le scénario d’une alimentation mutualisée à partir du réseau de l’IEMN avec les SIAP du Sant et de Vielmur-Saint-Paul a fait l’unanimité. Et le maire d’ajouter : « Ce projet a été possible grâce à l’investissement des quatre maîtres d’ouvrage et au concours financier de l’Agence de l’eau Adour Garonne et des départements du Tarn, de la Haute Garonne et de l’Aude. Merci également à la caisse des dépôts et consignations pour son soutien financier. Elle constitue pour nous, collectivité, un partenaire solide, attentif, et je remercie son directeur de sa confiance. Je sais que ce soutien nous sera renouvelé dans les prochains mois… Je ne serai pas plus long dans mon discours car comme vous tous j’ai hâte de trinquer avec un verre d’eau de la Montagne Noire ! ».

Christophe Ramond a rappelé quant à lui toute la richesse de l’eau faisant écho à « l’or bleu » et Gilbert Hébrard a conclu son discours ainsi : « Je reste convaincu que l’eau de la montagne noire naturellement saine est synonyme de qualité et en tant que fervent défenseur du service public, je suis fier que ce soit l’Institution qui exploite en régie tous ses ouvrages, qui vous alimentent et contribuent à fournir à vos usagers un service de qualité à un coût maîtrisé ».

Et c’est en levant le verre d’eau que les partenaires ont inauguré Interc’eau.